Comme vous le savez tous, les 14 lignes de métro parisien possèdent chacune de nombreuses stations. Dans les 14 méridiens de notre corps, chacun a aussi ses points d’acupuncture. Ils ont tous un nom, un emplacement fixes, et de fonction de traitement de maladie différent et de la prévention de la santé de notre organisme. Les points d’acupuncture peuvent régler le Souffle (Qi) et le Sang de nos organes grâce à leurs puissantes liaisons. Les méridiens permettent au corps de s’auto-réparer. Nous n’avons pas besoin de prendre de médicament, ni même dépenser d’argent pour pouvoir récupérer et/ou garder notre santé.

Dans les plus de 360 points d’acupuncture, chacun de leur nom possède leur propre signification. La découverte de chaque point est rendue possible par les médecins chinois de chaque dynastie depuis l’antiquité selon l’astronomie, la géographie, les phénomènes naturels, et les théories médicales etc.

Les points d’acupuncture sont découverts progressivement grâce aux expériences médicales accumulées avec le temps. Nos ancêtres dans l’antiquité, ont remarqué que lorsqu’une partie de notre corps ou un organe souffre d’une maladie, et qu’on vise les parties souffrantes en tapant, massant, en piquant, avec la moxibustion, cela peut soulage les douleurs. A partir des points de douleur, on reconnaît les points d’acupuncture. C’est la première étape de la découverte des points : ils ne sont pas encore nommés, et d’emplacement fixe.

C’est à travers les connaissances progressives de l’acupuncture que nous avons pu déterminer leur nom ainsi que leur place définitive. Cela constitue la deuxième étape dans l’histoire de l’acupuncture.

Suivant la compréhension plus en plus profonde de l’acupuncture, les grands médecins de l’antiquité ont pu classer les points d’acupuncture dans différentes catégories, et faire le lien avec les méridiens. Cela prouve que les points d’acupuncture ne sont pas seulement des points quelconques que nous trouvons sur la surface de la peau, mais ils sont liés avec les méridiens et les organes, de plus ils appartiennent à différents méridiens. C’est ainsi que la troisième étape de notre connaissance des points : nous avons leur nom, leur emplacement et leur appartenance aux méridiens correspondants, c’est la période mûre de notre connaissance des points d’acupuncture.

Nous pouvons ainsi dire que chaque point d’acupuncture sur notre corps est comme un médicament purement naturel, ce sont les produits expérimentés et découverts par nos ancêtres avec leur propre corps.

Dans le célèbre « HuangDi NeiJing », sont dénotés plus de 160 points d’acupuncture. Durant la dynastie Jin, c’est-à-dire après J.-C. 265-420, un célèbre médecin Huang FuMi écrit dans son premier ouvrage au sujet de l’acupuncture les noms de 349 points ainsi que leur emplacement et ce qu’ils soignent comme maladie. Cela nous montre que les anciens médecins savaient utiliser les points d’acupuncture pour soigner les maladies.

Les points d’acupuncture servent à diagnostiquer et soigner les maladies. Lorsque nos organes et nos méridiens rencontrent un déséquilibre, nous pouvons ressentir des effets sur les points correspondants, par exemple un sentiment de douleur à la pression, ou alors un morceau dur dans la partie locale, ou encore des zones convexes ou concaves etc. Nous pouvons alors déterminer quels méridiens ou organes rencontrent un trouble, aidant alors au diagnostic clinique. Par exemple, les patients atteints de maladie du foie peuvent ressentir une douleur à la pression au niveau du point GanSu sur le dos. De même, les personnes ayant une maladie des intestins ressentent une douleur à la pression au niveai du point TianSu situé près du nombril.

Les méridiens du corps sont directement aux organes comme le foie, la vésicule biliaire, la rate, les poumons, les reins, les intestins, le cœur etc. Ils se situent au niveau des faces intérieures et extérieures des quatre membres, ainsi que au niveau du torse et du dos, et toute la tête. Le corps entier est pris dans le réseau des méridiens. Il y a des points appartenant à un certain méridien. Par exemple sur le méridien des Poumons à l’intérieur du bras, il y a 11 points d’acupuncture. Sur le méridien des Intestins à l’extérieur du bras, il en possède 20. Le méridien de l’Estomac situé au niveau du visage, le torse et l’axe extérieure de la jambe a 45 points d’acupuncture. Au niveau de l’arrière de la tête, le dos, l’axe dorsal de la jambe, le méridien de la Vessie a 67 points.

Lorsqu’il y a un déséquilibre dans les fonctions biologiques, nous pouvons suivre le méridien correspondant et appliquer aux niveaux des points d’acupuncture la moxibustion, l’acupuncture, le Tuina, le Guasha, les ventouses etc. Cela permet de stimuler les méridiens pour qu’ils obtiennent une meilleure circulation, régler le Souffle (Qi) et le Sang, permettant ainsi une équilibre entre le Yin et le Yang pour protéger et soigner les maladies.

Une femme chinoise, Chen YuQin, utilise le Tuina des méridiens et des points d’acupuncture sur elle-même pour se guérir d’une grave maladie, et aussi soigner son mari atteint d’un cancer. Pour elle, dès que les méridiens ont une bonne circulation, alors beaucoup de maladie s’atténueront ou disparaitront. C’est aussi ce que disent les théories de la médecine chinoise : S’il y a douleur corporelle, il y a obstruction des méridiens ; Si méridiens n’ont pas d’obstruction, alors pas de douleur corporelle.

Surtout au sein de notre société compétitive où il y a beaucoup de pression, le syndrome de fatigue et le phénomène de « Sous-Santé » sont particulièrement présents. Nous pouvons utiliser cette méthode de prévention via aux points d’acupuncture pour préserver et récupérer notre santé. Par exemple, nous pouvons utiliser les points d’acupuncture ShenQue, GuanYuan, ZhuSanLi, YongCuan, MingMen etc., les points importants pour améliorer nos énergies du corps pour nous renforcer et vivre plus longtemps. De plus d’autres points comme TaiCong, Quchi aident à faire diminuer la pression sanguine. SanYingJiao aide à maigrir, règles les menstruations, lutter contre la fatigue. TianShu guérit la constipation etc. etc. etc. (Nous allons présenter plus précisément ultérieurement.)

Notre corps est la plus grande pharmacie qu’on dispose. Chaque points d’acupuncture est un « médicament » purement naturel, sans toxine, ni effets secondaires indésirables. Nous pouvons trouver sur notre corps tous les médicaments nécessaires pour guérir toutes les maladies. C’est pour cela qu’il n’y a pas de maladies inguérissables, si nous connaissons suffisamment notre corps, apprenons et utilisons les points d’acupuncture pour préserver notre santé, assurant une bonne qualité de sommeil, une équilibre nutritionnelle, une activité sportive appropriée et une bonne humeur, (en dégageant tous les accidents de la vie), nous pouvons surement vivre au-delà des 100 ans et profiter les joies de la vie.